Avortement

« Un avortement est un meurtre. »

Pas d’après la législation européenne. Du fait que l’embryon ou le fœtus ne sont pas considérés comme des personnes humaines, ils ne peuvent être victimes d’homicide. Ils ne sont pas non plus considérés comme des objets. La question de leur statut juridique n’est pour le moment pas tout-à-fait réglée, et est laissée à l’appréciation des états membres.
Voir l’article d’Euronews sur le statut juridique de l’embryon en Europe
Voir le dossier documentaire du Master 1 Gestion de l’Information et de la Documentation de l’Université Paris 8

Il est vrai que pour des parents qui attendent un bébé, l’embryon ou le fœtus est un être à part entière, qui fait déjà partie de la famille. Une fausse couche est vécue comme une perte et un traumatisme par des parents. Mais dans le droit français, le fœtus et l’embryon n’ont pas de personnalité juridique. Ils sont, juridiquement, considérés comme objets, et non comme personnes humaines. Pour être doté de la personnalité juridique, l’individu doit être né vivant et viable. Un enfant mort-né n’a par exemple pas de personnalité juridique.
Voir l’article du site Cours-de-droit.net sur le statut juridique de l’embryon et du foetus en France
Voir l’article du site Jurispedia.org sur le statut juridique de l’embryon et du foetus en France

Le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) reconnait l’embryon ou le fœtus comme « personne humaine potentielle ».
Voir l’article Wikipedia sur le foetus humain

Pour Francis Kaplan, philosophe, il y a une différence entre « du vivant » et un « être vivant ». L’embryon « est vivant », mais ce n’est pas pour autant « un être vivant ». C’est un humain en devenir, c’est une potentialité. L’embryon ne peut vivre sans sa mère, ses fonctions vitales ne sont pas autonomes et donc n’en font pas un être vivant à part entière.
Voir l’article du site La Vie des idées sur le livre de Francis Kaplan « L’Embryon est-il un être vivant ? »

Dans l’Union Européenne, la plupart des états autorisent l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Seule Malte l’interdit complètement.
Voir l’article du site Toute l’Europe.eu sur le droit à l’avortement dans l’UE

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *