Covid-19, Santé

« Le masque ne permet pas de bien respirer. »

C’est une idée reçue. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, « l’utilisation prolongée de masques médicaux peut être inconfortable, mais elle n’entraîne ni intoxication au CO2 ni manque d’oxygène. »
Voir le site de l’OMS « Nouveau coronavirus (2019-nCoV) : conseils au grand public – En finir avec les idées reçues »

« Le masque n’est pas un circuit clos, il laisse passer l’oxygène », dit le Pr Yves Coppieters, médecin épidémiologiste et professeur de santé publique à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).
C’est aussi ce que dit Shane Shapera, directeur du programme des maladies pulmonaires de l’hôpital public de Toronto au Canada, qui explique également que « presque tout l’air expiré s’échappe du masque donc vous ne respirez pas votre propre CO2 ».
D’après le Pr Coppieters, il peut y avoir « une sensation d’inconfort qui provoque une impression d’étouffer, mais c’est psychologique. »
Voir l’article de Sud-Ouest « Coronavirus : quatre fausses informations véhiculées par les anti-masques »

Malgré tout, pour les activités sportives, l’OMS recommande de ne pas porter le masque. Cela est dû à l’humidification du masque, qui favorise la croissance de micro-organismes, et rend la respiration plus difficile.
Un masque humide doit toujours être enlevé, pour être remplacé par un masque sec.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.