LGBT, Orientation sexuelle

« L’homosexualité est une maladie mentale. »

L’homosexualité n’est pas une maladie. En 1990, l’OMS a supprimé l’homosexualité de la liste des pathologies mentales.

Différentes études scientifiques ont tenté de déterminer les causes et origines d’une orientation sexuelle. On ne peut jusqu’à présent pas déterminer si une orientation sexuelle est innée ou bien acquise. L’hétérosexualité, l’homosexualité ou la bisexualité ne sont pas un choix. Et ce n’est pas non plus un mal ni un problème. L’homosexualité est une forme normale et naturelle de la sexualité, elle fait juste partie de l’identité de l’individu.

Les tentatives de « guérir » une personne, de lui faire changer son orientation sexuelle, comme les thérapies de conversion, ne sont pas de la médecine, ni scientifiques. Elles ne fonctionnent pas et ne font que créer des traumatismes chez les personnes qui les subissent.

Voir l’extrait d’émission de RTL, sur les propos du pape sur l’homosexualité
Voir l’article de RFI sur les grandes évolutions du droits des homosexuels
Voir l’article de Psychologies « Naît-on ou devient-on homo ? »
Voir l’article de Slate sur les thérapies de conversion

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *