Sexisme, Viol

« Les forts ont toujours dominé les faibles. C’est normal. »

Cette pensée s’appelle le darwinisme social. C’est justifier que les forts écrasent les faibles, car ce serait les lois de la nature. Et c’est vouloir appliquer ces supposées lois à nos sociétés. L’idéologie nazie se réclamait du darwinisme social.
Voir l’article de Wikipedia sur le darwinisme social

Et pourtant, même dans la nature, souvent, les faibles sont protégés par les forts.
L’entraide, la coopération, voire l’empathie, sont présents chez les animaux sociaux. C’est notamment cela qui permet à l’espèce de se perpétuer.
Voir la vidéo du Monde sur des fourmis qui soignent leurs congénères blessées au combat
Voir l’article de France Culture sur la compassion dont les animaux peuvent faire preuve
Voir la vidéo de Maxisciences sur ces dauphins qui aident une congénère blessée à ne pas se noyer
Voir l’article d’Allodocteurs sur la solidarité et la coopération chez les animaux

Ce n’est pas parce que les injustices ont toujours existé qu’elles sont acceptables et qu’il ne faut pas lutter contre elles. On peut lutter contre les injustices. L’être humain n’est pas dans un état de nature, il a construit une civilisation qui peut permettre l’égalité entre tous et toutes.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *