Sexisme, Viol

« Quelle idée aussi de sortir aussi tard. »

Toute personne, homme ou femme, a le droit d’être dans l’espace public, à toute heure, sans être harcelée. Nier cela, c’est faire du « victim-blaming », c’est culpabiliser la victime.
Faut-il que les femmes soient aussi limitées dans leurs possibilités de déplacement ? Faut-il instaurer un couvre-feu ?
Bien sûr que non.
Le problème c’est les agresseurs, toujours. Le problème n’est pas que les femmes soient libres de mener leur vie.
Voir l’article du Temps
Voir l’article de Buzzfeed

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *