Mouvement #metoo, Sexisme

« Dénoncer ne sert à rien. Il faut porter plainte. »

En France, 70 % des plaintes pour viol – 60 % pour les mineures – sont classées sans suite. Trop souvent, on n’écoute pas les plaignantes, on ne les croit pas, les procédures sont très longues et très coûteuses.
Voir l’article de Bastamag

82 % des victimes de viol ont mal vécu leur dépôt de plainte. Porter plainte ne risque-t-il pas d’être encore plus difficile dans le cas d’une agression ou d’un harcèlement ? Évidemment, les accusations devraient d’abord être faites devant la justice, qui doit trancher, mais c’est difficile pour les victimes.
Voir l’article de Buzzfeed

Malheureusement, très souvent, ce sont les révélations publiques et les scandales qui permettent à une situation de changer à grande échelle, comme ce fût le cas avec l’affaire Weinstein. Les agresseurs vont réfléchir à deux fois avant de s’en prendre à quelqu’un.
Voir l’article de Femme Actuelle

 

 

1 thought on “« Dénoncer ne sert à rien. Il faut porter plainte. »

  1. En lien avec votre article sur la nécessité ou pas ? de dénoncer les agressions faites aux femmes et en écho avec l’actualité irlandaise en 2018 (#thisisnotconsent). Plasticienne, des femmes indignées par l’acquittement d’un violeur, ont accepté de prêter un string, ce petit bout de tissu, symbole de culpabilité supposé, que je dessine épinglé ?
    A découvrir le tout début de la série : https://1011-art.blogspot.com/p/thisisnotconsent.html
    Et aussi en écho, une oeuvre plus pudique intitulée « Noli me tangere » sur l’inviolabilité du corps de la femme : https://1011-art.blogspot.fr/p/noli-me-tangere.html
    Des œuvres présentées à des lycéens lors d’une exposition en mars dernier : des débats passionnants et la parole se libère …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *