Guerre, Syrie

« OK il y a des morts, mais combien en Irak ? Au Yémen ? »

Cette technique rhétorique, bien connue, s’appelle le « whataboutism » ou « tu quoque », c’est un sophisme visant à dévier une critique par des références à d’autres griefs.
Est-ce que les génocidaires du Rwanda posaient la même question, lorsqu’ils tuaient femmes et enfants à la machette : « Et combien de victimes juives en 39-45 ? Combien d’indiens aux États-Unis pendant la conquête de l’Ouest ? » ?
Voir l’article de Wikipedia

Les pertes civiles lors de l’invasion américaine de l’Irak de 2003 sont de 7300 morts. Pour la guerre civile du Yémen, elles étaient de 4 000 morts à la mi-2017. Les pertes civiles dans ces deux conflits sont bien sûr inacceptables. Tout comme les 106 390 morts civiles (mars 2018) de la guerre de Syrie.
Voir l’article de Wikipedia
Voir l’article de RFI
Voir l’article de France Soir

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *