Environnement, Pesticides

« Les effets des néonicotinoïdes sur les pollinisateurs n’ont pas été prouvés. »

Ils ont été prouvés.
D’après l’IPBES, qui est le GIEC de la biodiversité : « Les résultats d’une étude récente montrent l’impact des néonicotinoïdes sur la survie et la reproduction des pollinisateurs sauvages dans des conditions réelles d’exposition au champ » (p 11 du rapport sur les pollinisateurs).
« De récentes recherches sur les insecticides néonicotinoïdes font apparaître des preuves considérables d’effets sublétaux sur les abeilles en milieu contrôlé (bien établi) ainsi que quelques preuves de l’impact sur la pollinisation qu’elles assurent (établi mais incomplet). » (p 27).
L’IPBES recommande aux décideurs de l’Union Européenne « des politiques de restriction de l’utilisation de néonicotinoïdes dans l’Union européenne pour réduire les risques encourus par les pollinisateurs ». (p 32)
Lire le rapport de l’IPBES

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *