Climat, Réalité du réchauffement

« Dans les années 1970, on prévoyait un âge glaciaire. »

C’est faux. Cet argument des climatosceptiques vise à semer le doute, en disant : « on s’était trompé à l’époque, alors pourquoi on ne se tromperait pas maintenant ? ». Cela vise à remettre en cause la réalité du réchauffement climatique. Sauf qu’on ne s’était pas trompé à l’époque.

La plupart des études dans les années 1970, et avant, concluaient déjà à un réchauffement du climat. Sur 71 études sur le climat publiées entre 1965 et 1979, seules 7 accréditaient la thèse d’une baisse de températures. Ce sont surtout les médias qui se sont questionnés sur l’arrivée d’un âge glaciaire, à cause d’hivers très froids.

Dans les années 1970, le phénomène de l’effet de serre était déjà connu, et la plupart des scientifiques travaillant sur le climat commençaient à alerter les décideurs. Même les entreprises pétrolières étaient au courant du réchauffement mondial, comme l’ont révélé des documents internes d’Exxon obtenus par insideclimatenews.org.

Le constat qu’ « on savait » est fait par l’essayiste américain Nathaniel Rich. Son enquête « Perdre la Terre » a été publiée en août 2018 dans le New York Times, elle est basée sur dix-huit mois d’enquêtes et plus de cent interviews de scientifiques, de politiciens et d’écologistes. Comme il le rappelle, dans les années 1970, l’effet de serre est déjà décrit dans n’importe quel « manuel d’introduction à la biologie ».

Voir l’article du Monde : « Hoax climatique #3 : quand les scientifiques prévoyaient un refroidissement »
Voir l’article du Monde : « Réchauffement climatique: en 1979, tout le monde savait déjà »
Voir l’article du blog Skeptical Science sur l’intox de la prédiction d’une ère glaciaire.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *